Qui n' a jamais eu mal au cou ?

Le cou fait le lien entre la tête et le corps, c'est à dire entre le monde des idées et celui de l'action.

Les douleurs peuvent révéler une incapacité à extérioriser ses idées et à les mettre en oeuvre. Les tensions et les blocages de la nuque (comme le torticolis) expriment les conflits entre la réalité et les désirs profonds qui n'arrivent pas à cohabiter d'où une sensation d'empêchement, à commencer par la propre mobilité de son cou.

Il peut s'agir aussi d'un raidissement anxieux : on ne regarde qu'à droite ou à gauche, on n'ose pas élargir sa vue car on n'a pas confiance en soi.

Ouvrez vous aux autres, débarrassez vous de tous ces fardeaux inutiles qui vous ensèrrent ; déterminez votre chemin avec assurance, croyez en vous, en ce que vous êtes ; suivez votre voie sans vous freiner avec vos pensées négatives, néfastes qui vous empêchent de regarder là où vous voulez ; contentez vous d'être vous 

Proverbe arabe : "celui qui regarde au dessus de soi a mal au cou"

Belle et douce soirée